La lipolyse en pratique

Classé dans : Spécialités | 0

C’EST QUOI, C’EST POUR QUI ?

C’est l’utilisation d’un produit qui détruit les cellules graisseuses. Il est injecté directement
dans les amas profonds. La graisse va être libérée, puis sera éliminée par le foie. Cette technique ne concerne donc que les amas localisés et limités, d’une part pour ne pas injecter un trop grand volume, et d’autre part pour ne pas libérer de trop importantes quantités de graisse. Elle est contre indiquée chez les personnes ayant des troubles du métabolisme des graisses, cholestérol ou triglycérides.

COMMENT CA SE PASSE ?

    • La consultation préopératoire

Cette consultation est obligatoire avant de faire une chirurgie de silhouette puisqu’elle va aider votre plasticien de préciser et marquer les zones sur lesquelles il va intervenir. Il va examiner votre peau et voir l’état de son élasticité.

    • La technique

Après marquage précis des zones à traiter, on injecte avec une très fine aiguille une petite quantité de produit tous les 1,5cm environ. Pendant toute la durée du traitement, vous devrez adopter une alimentation pauvre en graisses, pour faciliter l’élimination de celle qui sera libérée par les cellules

Et après ?

Les suites sont simples. Après quelques minutes, vous aurez une sensation d’échauffement, qui disparaît rapidement. Le lendemain, la peau est marquée de quelques “bleus” ou ecchymoses, qui se dissipent en 8 à 15 jours, de façon variable selon les personnes. Les complications sont peu fréquentes. Locales, en dehors du risque d’hématome, elles sont essentiellement liées à une mauvaise utilisation du produit, et sont très majorées chez les fumeurs. Générales, en dehors du risque infectieux, elles sont très rares. Certains produits, comme la Lécithine de Soja, sont utilisés sous la seule responsabilité du médecin. Il est nécessaire de prévoir 2 à 4 séances, espacées de 3 à 5 semaines. Les résultats sont définitifs, à condition de ne pas reprendre de poids.

EN PRATIQUE

Chaque cas, en chirurgie réparatrice, est particulier et bénéficie d’une procédure adaptée, et les techniques diffèrent pour chacun.

  • Il n’y a en principe pas besoin d’une anesthésie, mais chez les personnes particulièrement sensibles, une anesthésie superficielle de la peau peut être faite avec une crème anesthésiante.
  • Les suites peuvent être un peu douloureuses, mais ce sont surtout des sensations de tension ou de gène. Des traitements adaptés sont toujours donnés.
  • Il n’y a pas d’arrêt de vos activités, c’est une technique totalement ambulatoire.